Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 15:45

Ça fait un moment que je me renseigne sur les fibres végétales comme le lin, notamment l'ortie.

C'est une plante qu'on trouve partout, qui pousse très facilement et qui régule les sols. Mais elle est aussi une source de fibres végétales de qualité, entre le lin et le chanvre. L'ortie est omniprésente, si bien qu'on n'a aucun mal à en trouver, donc inutile de la cultiver. De plus l'ortie est une plante à rhizome, donc si on coupe une tige à la base, elle repoussera l'année d'après    : )

Je me suis donc lancée et j'ai trouvé des orties qui allaient jusqu'à 2 mètres de haut !!

Il y a différentes façons de travailler les orties pour extraire au mieux les fibres qu'elles contiennent, comme le rouissage utilisé pour le lin, qui consiste à laisser les tiges au contact de la pluie et des micro-organismes du sol pendant plusieurs semaines avant de les faire sécher.

C'est un procédé complexe qui demande de l'expérience, alors pour l'instant j'ai travaillé directement sur l'ortie verte fraîchement cueillie, c'est possible aussi !

 

De gauche à droite :

- tige d'ortie débarrassée des feuilles et des poils urticants

- la tige est ouverte sur sa longueur et déroulée

- on décolle l'écorce du corps de la tige avec précaution pour garder la plus grande longueur possible

- en grattant et peignant de manière répétée on libère les fibres des morceaux d'écorce restants, ici ce sont les précieuses fibres longues survivantes (très peu, il est très difficile de ne pas casser les fibres)

- mais heureusement on récupère ce qu'on casse : les fibres courtes, ici nettoyées des impuretés et cardées. Les fibres courtes, comme la laine ou le coton, sont parfaitement utilisables pour le filage. Ici le petit paquet représente les restes de trois tiges d'ortie de 1 mètre.

 

 

En décollant l'écorce du corps de la tige on aperçoit facilement les fibres.

Aujourd'hui j'ai enlevé l'écorce des quatre grandes orties qui me restaient. Elle avaient séché depuis plusieurs semaines et j'ai remarqué que c'était encore mieux comme ça. Je note   : )

 

A gauche les écorces entre 1m et 1m50, à droite le "bois" des tiges restant.

J'ai de quoi travailler avec ces belles et longues écorces :

 

"For a Fistful of Nettles"

 

Mais pour l'instant...

Avec le petit paquet de fibres courtes je ne peux pas m'empêcher de faire le test. Ces fibres cardées ne sont pas parfaitement nettoyées des impuretés, mais je sais que je peux très bien filer tout ça !

Alors je ne tiens plus et je file MON TOUT PREMIER FIL D'ORTIE ♥

 

C'est un fil encore très rustique, mais c'est un fil.

Solide, régulier, je l'ai filé tout à fait normalement et ça fonctionne ! J'ai cueilli trois orties toutes bêtes, et j'ai pu faire moi-même un vrai fil d'environ deux mètres de long, d'une épaisseur et solidité équivalente à un fil de coton.

Quand j'aurai amassé suffisamment de fibres longues (ça prendra beaaauuucoup de temps) je pourrai faire un fil aussi beau que du lin.

 

Ce n'est que le tout début, mais

LA CONTRE-REVOLUTION INDUSTRIELLE EST EN MARCHE, CAMARADES  o/

Partager cet article

Repost0

commentaires

34Dany 20/02/2020 22:58

Bonjour.
Je viens de trouver votre contact sur le site Translook.
Je découvre le tissus d'ortie (je n'ai pas eu le temps de regarder partout) c'est une super belle idée.
Je suis un peu loin mais je passe parfois à Lyon, avez vous un magasin ou lieu d'expo ?
Comme je dois couper des orties qui poussent en quantité sur un terrain que je transforme en potager d'été, y a t'il des consignes de ramassage particulières pour conserver les fibres?
Pour faire suite à la vidéo, Oui !!! tu es très belle !!!
Bises et au plaisir.
Dany.

Sylviepouetpouet 21/02/2020 11:19

Merci pour tes retours ! :)
Je n'habite plus à Lyon maintenant mais à Angoulême. Pour les orties on peut les couper à la base tout simplement. Après si tu veux t'en débarrasser, c'est une plante à rhizome, donc il va falloir déterrer toutes les racines si tu veux vraiment que ça ne repousse plus !
Et si tu veux conserver les orties pour les fibres, une fois coupées tu peux les laisser sécher et les conserver pendant plusieurs mois sans que ça pose problème.
Pour travailler au mieux les fibres il faut de préférence des grandes et vieilles orties qui ont commencé à noircir, les jeunes vertes sont plus difficiles à travailler. Et pour tester tu peux casser une tige et voir si l'écorce se décolle facilement. Si les orties sont trop vieilles, genre toutes grises et sèches, la tige entière se cassera en morceaux et en poudre, et là plus rien ne sera utilisable... Tant pis :)
Pour moi les orties parfaites étaient au début de l'hiver, je les ai cueillies en octobre-décembre, mais à présent à cette époque de l'année je crains qu'il soit trop tard. Mais on ne sait jamais ! Peut-être tes orties sont encore bonnes.
Merci pour ton intérêt !!